Note Périodique – Octobre / Novembre 2020 – CREATIV’/PLIE

0 0
Temps de lecture :3 Minutes, 39 Secondes

En octobre et en novembre, nous avons vécu deux mois plutôt calme du côté du dialogue social.

Des réponses attendues…

Une réunion DP s’est tenue le 01 octobre 2020 et un certain nombre de questions se sont posées.

L’employeur doit apporter ses réponses écrites et motivées, dans un délai de 6 six ouvrables après la réunion. Cependant, deux mois plus tard, nous attendons.

Il s’agit d’une situation récurrente.

  • Les questions posées en juin 2020 n’ont pas trouvé de réponses, à ce jour. La Direction ayant néanmoins pris le temps d’éditer un « extrait » ne se rapportant pas aux questions posées, pour les besoins d’une consultation sur l’activité partielle.
  • Certaines questions posées en juillet attendent aussi leurs réponses

Il est difficile pour nous de ne pas avoir le sentiment d’être entravés dans notre fonctionnement.

Une réunion DP a été planifiée, la semaine dernière pour le 26/11/2020. Mais les salariés n’en sont pas informés et ils constatent que leurs IRP n’ont pas de réponse. Ils peuvent donc légitimement se demander s’il est nécessaire de les solliciter pour avoir des précisions. Dès lors, il ne reste que l’expression directe, sans garantie. Est-ce là le résultat recherché ?

« Nous souhaitons négocier ! »

Nous sommes toujours ouverts à la discussion. Nous faisons des propositions. Nous faisons des analyses. Nous documentons les réalités sociales. Nous étudions. Nous réclamons, de façon motivée. Nous revendiquons, de façon ouverte et continue, sur la base de remontées de besoins larges et partagées.

Nous ne nous sommes rendus coupables d’aucune atteinte aux intérêts de la structure, d’aucune dégradation, d’aucun sabotage, d’aucun acte ni d’aucune communication déloyale, diffamatoire ou mensongère. Nous n’avons été auteurs d’aucune violence.

Rien ne justifie donc que nous soyons privés des négociations obligatoires depuis des années?

Est-ce le fait de demander justice lorsque nous estimons que les réclamations des salariés ne sont ni satisfaites, ni accueillies, ni même entendues ? N’est-ce pas là aussi l’objet des IRP et des syndicats que de défendre les intérêts moraux et matériels de ceux qu’ils représentent ? N’est-ce pas aussi une façon légitime d’assurer la prise en compte de ces intérêts dans les décisions de l’entreprise ?

Nous réclamons:

  1. l’ouverture immédiate d’une consultation sur l’indemnisation du télétravail dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire
  2. l’ouverture, à très court terme, d’une négociation en vue d’un accord complémentaire sur le télétravail non-pendulaire
  3. l’ouverture immédiate d’une négociation éclairée en vue de la mise en place d’un plan de continuité de l’activité
  4. l’ouverture immédiate d’une négociation sur les salaires et l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes
  5. l’ouverture d’une négociation sur la mise en place d’un compte épargne temps

A propos de...

admin

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Note Périodique – Juillet/Août/Septembre 2020 – CREATIV’/PLIE
Next post Note périodique – Octobre/Novembre 2020 – Mission Locale

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire